Il s'agit des premiers militaires tués cette année sur la ligne de front avec les séparatistes prorusses. L'armée ukrainienne a par ailleurs accusé dans un communiqué les rebelles d'avoir effectué deux attaques lundi près du village de Pisky, en périphérie de Donetsk, une des "capitales" des séparatistes. L'Ukraine est en guerre depuis 2014 contre des séparatistes prorusses qui contrôlent des pans entiers de son territoire dans l'est et dont Moscou est largement considéré comme le parrain militaire malgré ses dénégations. Le 22 décembre, les belligérants avaient convenu de rétablir un cessez-le-feu sur la ligne de front, avant de s'accuser dès le lendemain de nouvelles violences. Toutes les tentatives de trêve précédentes ont échoué. Les relations entre l'Ukraine et la Russie, déjà très dégradées depuis 2014, connaissent actuellement un pic de tensions. Depuis plus d'un mois, la Russie est accusée par les Occidentaux d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats près de la frontière ukrainienne, en vue d'une possible intervention militaire. La Russie dément toute intention belliqueuse et affirme être menacée par des "provocations" de Kiev et de l'Otan, exigeant que cette dernière s'engage à ne pas s'étendre dans l'ex-URSS. Lundi, des pourparlers entre Russes et Américains se sont déroulés à Genève pour tenter de désamorcer cette crise. (Belga)

Il s'agit des premiers militaires tués cette année sur la ligne de front avec les séparatistes prorusses. L'armée ukrainienne a par ailleurs accusé dans un communiqué les rebelles d'avoir effectué deux attaques lundi près du village de Pisky, en périphérie de Donetsk, une des "capitales" des séparatistes. L'Ukraine est en guerre depuis 2014 contre des séparatistes prorusses qui contrôlent des pans entiers de son territoire dans l'est et dont Moscou est largement considéré comme le parrain militaire malgré ses dénégations. Le 22 décembre, les belligérants avaient convenu de rétablir un cessez-le-feu sur la ligne de front, avant de s'accuser dès le lendemain de nouvelles violences. Toutes les tentatives de trêve précédentes ont échoué. Les relations entre l'Ukraine et la Russie, déjà très dégradées depuis 2014, connaissent actuellement un pic de tensions. Depuis plus d'un mois, la Russie est accusée par les Occidentaux d'avoir massé des dizaines de milliers de soldats près de la frontière ukrainienne, en vue d'une possible intervention militaire. La Russie dément toute intention belliqueuse et affirme être menacée par des "provocations" de Kiev et de l'Otan, exigeant que cette dernière s'engage à ne pas s'étendre dans l'ex-URSS. Lundi, des pourparlers entre Russes et Américains se sont déroulés à Genève pour tenter de désamorcer cette crise. (Belga)