Les entreprises ayant mis sur le marché de l'Union européenne des produits dont il est prouvé qu'ils ont été contaminés à l'oxyde d'éthylène "devront, sous le contrôle des autorités nationales compétentes, les retirer du marché et rappeler" ceux qui ont déjà été achetés par les consommateurs, indique la cellule de crise mise en place sur le sujet, dans un communiqué consulté vendredi soir. Ce, "parce qu'aucun niveau d'exposition sûr ne peut être défini pour les consommateurs", selon les termes de ce communiqué qui fait suite à trois réunions de crise tenues les 29 et 30 juin et 13 juillet. Ce rappel porte sur les produits contenant de la gomme de caroube, un additif (E410) utilisé notamment dans les glaces, ayant été contaminée à l'oxyde d'éthylène - ce n'est pas le cas de tous les lots. Cet "agent cancérogène, mutagène et reprotoxique" est interdit dans l'Union européenne mais a été détecté dans de nombreux produits importés ou issus de produits importés contaminés. La Commission européenne a précisé que si la Belgique et le Danemark "mettront pleinement en oeuvre les mesures" exprimées auparavant, les deux pays ont "exprimé leur préoccupation quant au rappel systématique de denrées alimentaires produites avec une matière première" contenant un produit chimique au-dessus de la limite maximale autorisée. Les deux ont en outre estimé que cette approche était "en contradiction avec les travaux menés", portant notamment sur la réduction du gaspillage alimentaire. (Belga)

Les entreprises ayant mis sur le marché de l'Union européenne des produits dont il est prouvé qu'ils ont été contaminés à l'oxyde d'éthylène "devront, sous le contrôle des autorités nationales compétentes, les retirer du marché et rappeler" ceux qui ont déjà été achetés par les consommateurs, indique la cellule de crise mise en place sur le sujet, dans un communiqué consulté vendredi soir. Ce, "parce qu'aucun niveau d'exposition sûr ne peut être défini pour les consommateurs", selon les termes de ce communiqué qui fait suite à trois réunions de crise tenues les 29 et 30 juin et 13 juillet. Ce rappel porte sur les produits contenant de la gomme de caroube, un additif (E410) utilisé notamment dans les glaces, ayant été contaminée à l'oxyde d'éthylène - ce n'est pas le cas de tous les lots. Cet "agent cancérogène, mutagène et reprotoxique" est interdit dans l'Union européenne mais a été détecté dans de nombreux produits importés ou issus de produits importés contaminés. La Commission européenne a précisé que si la Belgique et le Danemark "mettront pleinement en oeuvre les mesures" exprimées auparavant, les deux pays ont "exprimé leur préoccupation quant au rappel systématique de denrées alimentaires produites avec une matière première" contenant un produit chimique au-dessus de la limite maximale autorisée. Les deux ont en outre estimé que cette approche était "en contradiction avec les travaux menés", portant notamment sur la réduction du gaspillage alimentaire. (Belga)