La nouvelle victime, un enfant syrien, est morte de suites de ses blessures à l'hôpital, ont indiqué les chaînes d'information NTV et CNN Türk. Un précédent bilan faisait état de quatre morts, dont trois enfants, tous syriens. Cinq personnes ont été blessées. Lundi, une salve de quatre roquettes s'est abattue sur Kilis, à la frontière syrienne, a indiqué le gouvernorat local dans un communiqué. Selon l'agence de presse Dogan, les projectiles ont été tirés depuis une zone en Syrie contrôlée par le groupe Etat islamique (EI) et sont tombés près d'un hôpital et d'une école et sur le toit d'un immeuble. En représailles, l'artillerie turque déployée dans la province de Kilis "a immédiatement pris toutes les mesures de riposte", a déclaré lundi soir le Premier ministre Ahmet Davutoglu, sans autre précision. (Belga)

La nouvelle victime, un enfant syrien, est morte de suites de ses blessures à l'hôpital, ont indiqué les chaînes d'information NTV et CNN Türk. Un précédent bilan faisait état de quatre morts, dont trois enfants, tous syriens. Cinq personnes ont été blessées. Lundi, une salve de quatre roquettes s'est abattue sur Kilis, à la frontière syrienne, a indiqué le gouvernorat local dans un communiqué. Selon l'agence de presse Dogan, les projectiles ont été tirés depuis une zone en Syrie contrôlée par le groupe Etat islamique (EI) et sont tombés près d'un hôpital et d'une école et sur le toit d'un immeuble. En représailles, l'artillerie turque déployée dans la province de Kilis "a immédiatement pris toutes les mesures de riposte", a déclaré lundi soir le Premier ministre Ahmet Davutoglu, sans autre précision. (Belga)