L'attaque s'est produite dans la localité d'Idil dans la province de Sirnak, près de la frontière syrienne, vers 23h30 lorsqu'un engin a explosé au passage d'un convoi de la police, a précisé à l'AFP un responsable local s'exprimant sous couvert de l'anonymat. Trois policiers grièvement atteints sont décédés des suites de leurs blessures et quatre autres ont été plus légèrement touchés, a-t-il ajouté. Après plus de deux ans de cessez-le-feu et de pourparlers de paix, des combats meurtriers ont repris l'été dernier entre les forces de sécurité turques et le PKK. Ankara a aussi lancé il y a un mois une vaste offensive pour déloger des jeunes partisans des rebelles qui ont érigé des barricades dans plusieurs villes du sud-est sous couvre-feu, notamment à Cizre et Silopi, dans la province de Sirnak, et dans le district de Sur à Diyarbakir, la grande ville du sud-est. De nombreux civils ont fait les frais de ces combats, qui ont plongé la région en état de guerre civile. (Belga)

L'attaque s'est produite dans la localité d'Idil dans la province de Sirnak, près de la frontière syrienne, vers 23h30 lorsqu'un engin a explosé au passage d'un convoi de la police, a précisé à l'AFP un responsable local s'exprimant sous couvert de l'anonymat. Trois policiers grièvement atteints sont décédés des suites de leurs blessures et quatre autres ont été plus légèrement touchés, a-t-il ajouté. Après plus de deux ans de cessez-le-feu et de pourparlers de paix, des combats meurtriers ont repris l'été dernier entre les forces de sécurité turques et le PKK. Ankara a aussi lancé il y a un mois une vaste offensive pour déloger des jeunes partisans des rebelles qui ont érigé des barricades dans plusieurs villes du sud-est sous couvre-feu, notamment à Cizre et Silopi, dans la province de Sirnak, et dans le district de Sur à Diyarbakir, la grande ville du sud-est. De nombreux civils ont fait les frais de ces combats, qui ont plongé la région en état de guerre civile. (Belga)