"Notre équipe kamikaze a mené une action à Cizre qui a fait des dizaines de tués dans la police", déclare sur son site le PKK, qui gonfle traditionnellement ses bilans, précisant que cette attaque était en représailles à l"isolement persistant" de son chef emprisonné Abdullah Ocalan et "le manque d'information" sur sa situation. (Belga)

"Notre équipe kamikaze a mené une action à Cizre qui a fait des dizaines de tués dans la police", déclare sur son site le PKK, qui gonfle traditionnellement ses bilans, précisant que cette attaque était en représailles à l"isolement persistant" de son chef emprisonné Abdullah Ocalan et "le manque d'information" sur sa situation. (Belga)