"La majorité des participants était pour le report des élections municipales", a dit Anouar Ben Hassen, président par intérim de cette instance. "Nous sommes tous d'accord sur le fait que le report à une date indéterminée porte atteinte à l'opération électorale", a-t-il déploré. Cette décision a été annoncée à l'issue d'une réunion qui avait rassemblé des représentants de la présidence du gouvernement et de la République ainsi que des partis politiques. "Reporter les élections municipales est une mauvaise chose quelles qu'en soient les raisons objectives, mais finir cette réunion sans fixer une nouvelle date, c'est encore pire", a déploré Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile. A l'ouverture de cette réunion, M. Ben Hassen avait proposé la date de 25 mars 2018 pour la tenue de ces élections cruciales pour le pays. (Belga)

"La majorité des participants était pour le report des élections municipales", a dit Anouar Ben Hassen, président par intérim de cette instance. "Nous sommes tous d'accord sur le fait que le report à une date indéterminée porte atteinte à l'opération électorale", a-t-il déploré. Cette décision a été annoncée à l'issue d'une réunion qui avait rassemblé des représentants de la présidence du gouvernement et de la République ainsi que des partis politiques. "Reporter les élections municipales est une mauvaise chose quelles qu'en soient les raisons objectives, mais finir cette réunion sans fixer une nouvelle date, c'est encore pire", a déploré Mehdi Ben Gharbia, ministre chargé des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile. A l'ouverture de cette réunion, M. Ben Hassen avait proposé la date de 25 mars 2018 pour la tenue de ces élections cruciales pour le pays. (Belga)