"Nous avons abattu deux d'entre eux", a-t-il déclaré à l'AFP. "Il s'agit d'une opération de la Garde nationale (gendarmerie, ndlr), qui a lancé l'assaut contre un groupe terroriste", a-t-il ajouté, précisant que l'opération se poursuivait. Selon un correspondant de l'AFP sur place, les forces de l'ordre encerclaient une maison dans le quartier de Ouled Chebli, à Sidi Bouzid, et des coups de feu étaient entendus de manière sporadique. Depuis sa révolution en 2011, la Tunisie a fait face à l'essor d'une mouvance jihadiste responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats, de policiers, de touristes mais aussi des civils. Les autorités affirment avoir fait "des pas très importants dans la guerre contre le terrorisme" mais appellent toujours à la vigilance, et des démantèlements de cellules jihadistes sont régulièrement annoncés. (Belga)

"Nous avons abattu deux d'entre eux", a-t-il déclaré à l'AFP. "Il s'agit d'une opération de la Garde nationale (gendarmerie, ndlr), qui a lancé l'assaut contre un groupe terroriste", a-t-il ajouté, précisant que l'opération se poursuivait. Selon un correspondant de l'AFP sur place, les forces de l'ordre encerclaient une maison dans le quartier de Ouled Chebli, à Sidi Bouzid, et des coups de feu étaient entendus de manière sporadique. Depuis sa révolution en 2011, la Tunisie a fait face à l'essor d'une mouvance jihadiste responsable de la mort de plusieurs dizaines de soldats, de policiers, de touristes mais aussi des civils. Les autorités affirment avoir fait "des pas très importants dans la guerre contre le terrorisme" mais appellent toujours à la vigilance, et des démantèlements de cellules jihadistes sont régulièrement annoncés. (Belga)