L'adresse de cette boîte, hébergée au sein du parquet fédéral, sera communiquée "dans le courant de la journée". Elle doit permettre à tout un chacun de communiquer facilement aux enquêteurs tout élément qui pourrait être utile à la progression du dossier, qui reste irrésolu plus de 30 ans après les faits. Les procureurs rappellent que les points de contact existants restent actifs parallèlement: le numéro vert de la police fédérale (0800/30300), et la mail-box de la cellule d'enquête. De manière générale, toute information utile peut également être transmise au service de police le plus proche. (Belga)

L'adresse de cette boîte, hébergée au sein du parquet fédéral, sera communiquée "dans le courant de la journée". Elle doit permettre à tout un chacun de communiquer facilement aux enquêteurs tout élément qui pourrait être utile à la progression du dossier, qui reste irrésolu plus de 30 ans après les faits. Les procureurs rappellent que les points de contact existants restent actifs parallèlement: le numéro vert de la police fédérale (0800/30300), et la mail-box de la cellule d'enquête. De manière générale, toute information utile peut également être transmise au service de police le plus proche. (Belga)