L'intéressé, figure du grand banditisme belge, a confirmé au quotidien avoir consenti fin 2019 à ce prélèvement ADN. "Mais j'ai dit aux enquêteurs que cela ne servait à rien, tant je suis totalement étranger à cette affaire des tueries. Lors des faits que j'ai commis, il n'y a jamais eu d'effusion de sang", a-t-il précisé. Selon Le Soir, d'autres analyses concernant des personnes issues des milieux de la grande criminalité, dont certaines issues de l'entourage de la filière boraine, devraient être exécutées prochainement. (Belga)

L'intéressé, figure du grand banditisme belge, a confirmé au quotidien avoir consenti fin 2019 à ce prélèvement ADN. "Mais j'ai dit aux enquêteurs que cela ne servait à rien, tant je suis totalement étranger à cette affaire des tueries. Lors des faits que j'ai commis, il n'y a jamais eu d'effusion de sang", a-t-il précisé. Selon Le Soir, d'autres analyses concernant des personnes issues des milieux de la grande criminalité, dont certaines issues de l'entourage de la filière boraine, devraient être exécutées prochainement. (Belga)