Interpellé jeudi soir sur cette histoire par un journaliste, Trump a assuré que "tout ça est réglé depuis longtemps". "C'était un très bon coup de téléphone. Vous avez exagéré cet appel. C'était une grosse exagération, on n'est pas des bébés", a-t-il ajouté. "Tout ça était un peu de la fausse information". Et Turnbull d'acquiescer: "c'est tout à fait vrai". Un peu plus tard, lors du dîner sur le porte-avions auquel participaient les épouses des dirigeants, ainsi que des militaires et anciens combattants des deux pays, Trump a reconnu avoir été "un peu énervé" lors de cet appel, mais il a surtout insisté sur "la formidable amitié entre les Etats-Unis et l'Australie". "Les Américains n'ont pas de meilleurs amis que les Australiens", a-t-il encore déclaré lors de ce dîner auquel participaient aussi le secrétaire d'Etat Rex Tillerson et le magnat australien des médias Rupert Murdoch. Trump a rappelé que les armées des deux pays avaient combattu ensemble "depuis les plages de Normandie aux jungles du Vietnam et aux déserts du Moyen-Orient", soulignant leur engagement commun face au terrorisme et à l'organisation Etat islamique. Plusieurs organisations anti-Trump avaient appelé à manifester à l'occasion du passage par New York du nouveau président. Mais leurs appels ont été suivis par quelques centaines de manifestants seulement. (Belga)

Interpellé jeudi soir sur cette histoire par un journaliste, Trump a assuré que "tout ça est réglé depuis longtemps". "C'était un très bon coup de téléphone. Vous avez exagéré cet appel. C'était une grosse exagération, on n'est pas des bébés", a-t-il ajouté. "Tout ça était un peu de la fausse information". Et Turnbull d'acquiescer: "c'est tout à fait vrai". Un peu plus tard, lors du dîner sur le porte-avions auquel participaient les épouses des dirigeants, ainsi que des militaires et anciens combattants des deux pays, Trump a reconnu avoir été "un peu énervé" lors de cet appel, mais il a surtout insisté sur "la formidable amitié entre les Etats-Unis et l'Australie". "Les Américains n'ont pas de meilleurs amis que les Australiens", a-t-il encore déclaré lors de ce dîner auquel participaient aussi le secrétaire d'Etat Rex Tillerson et le magnat australien des médias Rupert Murdoch. Trump a rappelé que les armées des deux pays avaient combattu ensemble "depuis les plages de Normandie aux jungles du Vietnam et aux déserts du Moyen-Orient", soulignant leur engagement commun face au terrorisme et à l'organisation Etat islamique. Plusieurs organisations anti-Trump avaient appelé à manifester à l'occasion du passage par New York du nouveau président. Mais leurs appels ont été suivis par quelques centaines de manifestants seulement. (Belga)