"Pouvez-vous croire que je serai mis en accusation aujourd'hui par la gauche radicale, les démocrates-qui-ne-font-rien, ALORS QUE JE N'AI RIEN FAIT DE MAL! ", a-t-il écrit sur Twitter. "C'est terrible (...) Cela ne devrait jamais arriver à nouveau à un autre président. Dites une PRIERE! " La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, se réunira dans la journée pour un débat de six heures qui mènera au vote des deux articles de mise en accusation ("impeachment") visant le président républicain: abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. Ce vote sur une procédure de destitution du président, le troisième dans l'Histoire des Etats-Unis, est attendu au plus tôt en fin d'après-midi après au moins six heures de débats. Majoritaires à la chambre basse, les démocrates accusent Donald Trump d'avoir abusé de ses pouvoirs à des fins politiques personnelles en gelant notamment une aide militaire à l'Ukraine pour forcer ce pays à enquêter sur Joe Biden, son potentiel rival pour la présidentielle de 2020. En cas de mise en accusation mercredi, il reviendra ensuite au Sénat d'organiser le procès du président, probablement en janvier. Le chambre haute se trouvant elle entre les mains des républicains, le milliardaire devrait alors être acquitté. (Belga)

"Pouvez-vous croire que je serai mis en accusation aujourd'hui par la gauche radicale, les démocrates-qui-ne-font-rien, ALORS QUE JE N'AI RIEN FAIT DE MAL! ", a-t-il écrit sur Twitter. "C'est terrible (...) Cela ne devrait jamais arriver à nouveau à un autre président. Dites une PRIERE! " La Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, se réunira dans la journée pour un débat de six heures qui mènera au vote des deux articles de mise en accusation ("impeachment") visant le président républicain: abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès. Ce vote sur une procédure de destitution du président, le troisième dans l'Histoire des Etats-Unis, est attendu au plus tôt en fin d'après-midi après au moins six heures de débats. Majoritaires à la chambre basse, les démocrates accusent Donald Trump d'avoir abusé de ses pouvoirs à des fins politiques personnelles en gelant notamment une aide militaire à l'Ukraine pour forcer ce pays à enquêter sur Joe Biden, son potentiel rival pour la présidentielle de 2020. En cas de mise en accusation mercredi, il reviendra ensuite au Sénat d'organiser le procès du président, probablement en janvier. Le chambre haute se trouvant elle entre les mains des républicains, le milliardaire devrait alors être acquitté. (Belga)