La perspective d'un rapprochement entre Washington et Moscou est accueillie avec méfiance par les alliés des Etats-Unis qui voient d'un mauvais oeil un éventuel allégement des sanctions internationales contre la Russie et craignent un désengagement des Etats-Unis de l'Otan. Les Européens s'inquiètent en particulier des déclarations très critiques de Donald Trump envers l'Alliance atlantique pendant sa campagne à un moment où la Russie fait peur sur le Vieux continent et où l'Otan - largement portée par les Etats-Unis - paraît le seul rempart contre Vladimir Poutine. Visiblement soucieux de se montrer rassurant, Donald Trump a souligné "l'importance fondamentale de l'Otan" au cours d'un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel. Les deux dirigeants, qui se sont entretenus durant 45 minutes, ont souligné que l'Otan "notre défense commune demande un investissement approprié dans les capacités militaires pour s'assurer que tous les Alliés contribuent de manière équitable à notre sécurité collective". M. Trump avait reproché aux Alliés de profiter de la protection américaine sans vouloir payer le prix. (Belga)

La perspective d'un rapprochement entre Washington et Moscou est accueillie avec méfiance par les alliés des Etats-Unis qui voient d'un mauvais oeil un éventuel allégement des sanctions internationales contre la Russie et craignent un désengagement des Etats-Unis de l'Otan. Les Européens s'inquiètent en particulier des déclarations très critiques de Donald Trump envers l'Alliance atlantique pendant sa campagne à un moment où la Russie fait peur sur le Vieux continent et où l'Otan - largement portée par les Etats-Unis - paraît le seul rempart contre Vladimir Poutine. Visiblement soucieux de se montrer rassurant, Donald Trump a souligné "l'importance fondamentale de l'Otan" au cours d'un entretien téléphonique avec la chancelière allemande Angela Merkel. Les deux dirigeants, qui se sont entretenus durant 45 minutes, ont souligné que l'Otan "notre défense commune demande un investissement approprié dans les capacités militaires pour s'assurer que tous les Alliés contribuent de manière équitable à notre sécurité collective". M. Trump avait reproché aux Alliés de profiter de la protection américaine sans vouloir payer le prix. (Belga)