Le président américain venait de prononcer samedi lors de la cérémonie de remise des diplômes de la prestigieuse académie militaire de West Point, près de New York, un discours inhabituellement consensuel pour lui qui aime s'écarter de son prompteur. Invité à quitter la scène, il semble connaître quelques difficultés sur la rampe d'accès, descendue à petits pas précautionneux. Des médias américains ont également relevé qu'il avait eu besoin de ses deux mains, au milieu du même discours, pour porter un verre d'eau à ses lèvres, et qu'il avait peiné à prononcer correctement le nom du général Douglas MacArthur, héros de la Seconde Guerre mondiale. Donald Trump s'est chargé lui-même samedi soir sur Twitter de répondre aux interrogations sur son état de santé. La rampe d'accès à la scène était "très longue et raide, n'avait pas de rambarde et, surtout, était très glissante", avance-t-il, affirmant avoir redoublé de prudence pour ne pas tomber et donner l'occasion aux médias de se moquer de lui. Il souligne par ailleurs avoir dévalé "en courant" les trois derniers mètres de la rampe. En campagne pour sa réélection, le milliardaire républicain de 74 ans affrontera lors de la présidentielle du 3 novembre le démocrate Joe Biden, âgé lui de 77 ans. (Belga)

Le président américain venait de prononcer samedi lors de la cérémonie de remise des diplômes de la prestigieuse académie militaire de West Point, près de New York, un discours inhabituellement consensuel pour lui qui aime s'écarter de son prompteur. Invité à quitter la scène, il semble connaître quelques difficultés sur la rampe d'accès, descendue à petits pas précautionneux. Des médias américains ont également relevé qu'il avait eu besoin de ses deux mains, au milieu du même discours, pour porter un verre d'eau à ses lèvres, et qu'il avait peiné à prononcer correctement le nom du général Douglas MacArthur, héros de la Seconde Guerre mondiale. Donald Trump s'est chargé lui-même samedi soir sur Twitter de répondre aux interrogations sur son état de santé. La rampe d'accès à la scène était "très longue et raide, n'avait pas de rambarde et, surtout, était très glissante", avance-t-il, affirmant avoir redoublé de prudence pour ne pas tomber et donner l'occasion aux médias de se moquer de lui. Il souligne par ailleurs avoir dévalé "en courant" les trois derniers mètres de la rampe. En campagne pour sa réélection, le milliardaire républicain de 74 ans affrontera lors de la présidentielle du 3 novembre le démocrate Joe Biden, âgé lui de 77 ans. (Belga)