En ne certifiant pas cet accord, conclu en juillet 2015 par l'Iran et le Groupe des Six, Donald Trump place de facto le Congrès américain en première ligne afin d'adresser "les nombreuses profondes faiblesses de l'accord." "Toutefois, dans l'éventualité où nous ne serions pas capables de trouver une solution en travaillant avec le Congrès et nos alliés, alors l'accord prendrait fin. Il est sous examen permanent et notre participation peut être annulée par moi, en tant que président, à tout moment", a déclaré Donald Trump à la Maison Blanche. (Belga)

En ne certifiant pas cet accord, conclu en juillet 2015 par l'Iran et le Groupe des Six, Donald Trump place de facto le Congrès américain en première ligne afin d'adresser "les nombreuses profondes faiblesses de l'accord." "Toutefois, dans l'éventualité où nous ne serions pas capables de trouver une solution en travaillant avec le Congrès et nos alliés, alors l'accord prendrait fin. Il est sous examen permanent et notre participation peut être annulée par moi, en tant que président, à tout moment", a déclaré Donald Trump à la Maison Blanche. (Belga)