Ces deux dernières semaines, plusieurs incendies ont ravagé près de 40.000 hectares dans ce gigantesque État de l'ouest des États-Unis, où les pompiers luttaient encore dimanche contre l'incendie Maria, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Los Angeles. Reprenant des attaques déjà formulées l'an dernier, lorsque des feux violents avaient dévasté le nord de l'État faisant 86 morts, Donald Trump a reproché au gouverneur Gavin Newsom "d'avoir fait un travail horrible en terme de gestion des forêts". "Je lui ait dit dès notre première rencontre qu'il devait nettoyer ses forêts, peu importe ce que les écologistes EXIGENT de lui", a-t-il tweeté dimanche. "Tous les ans, c'est pareil (...) il vient demander des $$$ au gouvernement fédéral. C'est fini. Qu'il se prenne en main", a-t-il ajouté, reprenant une menace déjà formulée l'an dernier mais jamais appliquée. La veille, le gouverneur Newsom avait reproché dans un entretien au New York Times au milliardaire new-yorkais de "mener un assaut en règle contre l'antidote" aux incendies, en détricotant les politiques de lutte contre le réchauffement climatique mise en place dans son État. Le 45e président des États-Unis a plusieurs fois ouvertement mis en doute, au mépris du consensus scientifique, l'impact des activités humaines sur le changement climatique et notamment sur la sécheresse en Californie, responsable de l'aggravation des incendies. Son administration a décidé le 18 septembre d'ôter à cet État le droit de fixer ses propres normes en matière de pollution automobile. Gavin Newsom a dénoncé une ambiguïté du gouvernement républicain. Ces derniers jours, "ils ont approuvé sept demandes d'aide d'urgence en un temps record", a-t-il remarqué. "Ils ont tout bon quand il s'agit de répondre à ces désastres et tout faux quand il s'agit de s'attaquer aux causes." Loin de cette joute, les pompiers restaient dimanche mobilisés contre le Maria Fire, à 30% contenu et le "Kincade Fire" plus près de San Francisco, à 74% contenu. Les autres sinistres, dont un près des quartiers chics de Los Angeles, étaient maîtrisés et les habitants évacués commençaient à regagner leur domicile. (Belga)