"L'Iran a fait une énorme erreur!", a simplement lâché le président des Etats-Unis dans un tweet laconique. L'Iran a abattu jeudi un drone américain qui se trouvait selon lui dans son espace aérien, et prévenu que la violation de ses frontières constituait une "ligne rouge", sur fond de tensions croissantes entre Téhéran et Washington. Les Etats-Unis ont confirmé que les forces iraniennes avaient abattu un drone de surveillance de l'US Navy mais assuré qu'il se trouvait "dans l'espace aérien international" et a dénoncé une "attaque injustifiée". Face aux craintes d'un embrasement après la multiplication des incidents ou attaques dans la région du Golfe et l'exacerbation des tensions, la Russie a mis en garde contre un éventuel recours des Etats-Unis à la force contre l'Iran, alors que d'autres pays occidentaux ont appelé à la retenue. Aucune image de l'appareil détruit n'a été publiée par les médias iraniens. En dépit des affirmations répétées des Etats-Unis et de l'Iran selon lesquelles ils ne cherchent pas la guerre, l'escalade fait craindre qu'une étincelle ne mette le feu aux poudres. (Belga)

"L'Iran a fait une énorme erreur!", a simplement lâché le président des Etats-Unis dans un tweet laconique. L'Iran a abattu jeudi un drone américain qui se trouvait selon lui dans son espace aérien, et prévenu que la violation de ses frontières constituait une "ligne rouge", sur fond de tensions croissantes entre Téhéran et Washington. Les Etats-Unis ont confirmé que les forces iraniennes avaient abattu un drone de surveillance de l'US Navy mais assuré qu'il se trouvait "dans l'espace aérien international" et a dénoncé une "attaque injustifiée". Face aux craintes d'un embrasement après la multiplication des incidents ou attaques dans la région du Golfe et l'exacerbation des tensions, la Russie a mis en garde contre un éventuel recours des Etats-Unis à la force contre l'Iran, alors que d'autres pays occidentaux ont appelé à la retenue. Aucune image de l'appareil détruit n'a été publiée par les médias iraniens. En dépit des affirmations répétées des Etats-Unis et de l'Iran selon lesquelles ils ne cherchent pas la guerre, l'escalade fait craindre qu'une étincelle ne mette le feu aux poudres. (Belga)