"Nous nous battrons avec toute notre force et toute notre énergie pour vaincre l'antisémitisme et mettre fin aux attaques contre les juifs", a déclaré M. Trump depuis les jardins de la Maison Blanche à l'occasion de la "Journée nationale de prière". Le président américain s'exprimait après le témoignage, poignant, du rabbin Yisroel Goldstein, gravement blessé à la main dans l'attaque au fusil semi-automatique perpétrée dans sa synagogue. "J'aurai dû mourir (...) J'étais dans la ligne de mire, mes doigts ont été emportés", a-t-il raconté. "Ma vie a changé pour toujours". Evoquant les récentes attaques perpétrées dans des lieux de culte à travers le monde, de la Nouvelle-Zélande au Sri Lanka, M. Trump a insisté sur la nécessité de tout faire pour que "tout le monde puisse vivre et prier en paix". Le 21 avril, une série d'attaques au Sri Lanka, visant des églises chrétiennes en pleine messe de Pâques et des hôtels de luxe, ont fait plus de 250 morts. Elles ont été revendiquées par le groupe Etat islamique (EI). Le 15 mars, à Christchurch, en Nouvelle-Zélande, un suprémaciste blanc de 28 ans a tué 50 fidèles dans deux mosquées et diffusé en direct le massacre sur les réseaux sociaux. (Belga)