Jan V.D. a été curé dans notre pays entre 1966 et 1989, notamment à Merksem et Deurne. Il aurait alors agressé sexuellement au moins trois enfants. Les plaintes n'ont cependant été déposées qu'en 2010, lorsque les faits étaient déjà prescrits. L'homme vit depuis des années au Brésil, où il dirige un centre d'accueil pour enfants venant des bidonvilles. Des plaintes pour abus sexuel ont également été déposées dans ce pays, notamment en 2014 via un centre d'appel du Conseil brésilien pour la protection des enfants. Selon la VRT, trois perquisitions ont eu lieu chez cet homme au Brésil et des ordinateurs et des documents ont été saisis à cette occasion. Une commission rogatoire, composée d'un magistrat fédéral, d'un juge d'instruction et d'enquêteurs de la police judiciaire fédérale, s'est rendue de l'autre côté de l'océan Atlantique durant les vacances de Noël afin d'interroger le prêtre, indique le parquet fédéral, confirmant une information du journal Het Nieuwsblad. Il est cependant trop tôt pour affirmer que l'homme n'aura jamais droit à un procès, précise le parquet fédéral. Selon le quotidien flamand, Jan V.D. ne peut plus être poursuivi au Brésil car il est âgé de plus de 70 ans et qu'il n'y aurait pas assez d'éléments justifiant son extradition vers la Belgique. (Belga)

Jan V.D. a été curé dans notre pays entre 1966 et 1989, notamment à Merksem et Deurne. Il aurait alors agressé sexuellement au moins trois enfants. Les plaintes n'ont cependant été déposées qu'en 2010, lorsque les faits étaient déjà prescrits. L'homme vit depuis des années au Brésil, où il dirige un centre d'accueil pour enfants venant des bidonvilles. Des plaintes pour abus sexuel ont également été déposées dans ce pays, notamment en 2014 via un centre d'appel du Conseil brésilien pour la protection des enfants. Selon la VRT, trois perquisitions ont eu lieu chez cet homme au Brésil et des ordinateurs et des documents ont été saisis à cette occasion. Une commission rogatoire, composée d'un magistrat fédéral, d'un juge d'instruction et d'enquêteurs de la police judiciaire fédérale, s'est rendue de l'autre côté de l'océan Atlantique durant les vacances de Noël afin d'interroger le prêtre, indique le parquet fédéral, confirmant une information du journal Het Nieuwsblad. Il est cependant trop tôt pour affirmer que l'homme n'aura jamais droit à un procès, précise le parquet fédéral. Selon le quotidien flamand, Jan V.D. ne peut plus être poursuivi au Brésil car il est âgé de plus de 70 ans et qu'il n'y aurait pas assez d'éléments justifiant son extradition vers la Belgique. (Belga)