Selon cette association, trois quarts des armes à feu produites en Europe et livrées au régime wahhabite viennent directement de Wallonie. "Il y a en Europe une pratique grandissante d'être plus critique et prudent quant à l'exportation d'armes vers l'Arabie saoudite, mais la Région wallonne semble être une exception en la matière", déplore Diederik Cops, chercheur auprès du Vlaams Vredeinstituut. "L'industrie wallonne de la défense, et plus particulièrement la FN Herstal, est depuis la fin des années '80 étroitement liée à l'Arabie saoudite. Il en découle une dépendance réciproque qui n'est pas facile à briser". Selon les chiffres européens, la Belgique a exporté en 2018 pour 1,16 milliard d'euros en armes, ce qui en fait le 8e exportateur européen, derrière les cinq grands producteurs (France, Allemagne, Espagne, Italie, Royaume-Uni), la Pologne et l'Autriche. La Belgique exporte essentiellement des armes à feu, des munitions et des parties de véhicules blindés ou d'avions. La toute grande majorité de cette production est réalisée en Wallonie. Selon l'association pacifiste, les livraisons d'armes européennes à Ryad sont en baisse régulière depuis 2016. Suite à l'affaire Khashoggi fin 2018, l'Allemagne a même décidé d'appliquer un embargo de fait sur ses ventes d'armes à l'Arabie saoudite, rappelle-t-elle. (Belga)