Lors de la fusillade la plus récente, un jeune homme de 19 ans a été atteint au ventre et au dos, ainsi que deux fois à la jambe gauche. La police a retrouvé l'arme mais aucune arrestation n'a été faite. L'homme a été transporté dans un état critique à l'hôpital. Un peu plus tôt, deux hommes avaient été touchés par balle et transportés en état stable en zone hospitalière. En fin d'après-midi dimanche, c'est un homme de 26 ans et un bébé de 18 mois qui faisaient les frais des violences, tandis qu'un quinquagénaire avait dû être transporté dans un état critique deux heures plus tôt, après avoir reçu une balle dans la poitrine. Un homme de 24 ans a perdu la vie dans la nuit précédente, son corps criblé de balles avait été découvert peu après 1h00 du matin. La même nuit, un homme de 33 ans a reçu une balle dans le bas du dos et a été transporté dans un état stable à l'hôpital. Ce n'est pas le cas d'un autre trentenaire à qui trois balles dans la tête n'ont laissé aucune chance. La première victime du week-end, un homme de 24 ans, a reçu deux balles dans la tête, une à la poitrine et une autre dans le dos, sur le coup de 23h30 samedi. Il n'a pas survécu. La police n'a procédé à aucune arrestation à la suite de ces faits. (Belga)

Lors de la fusillade la plus récente, un jeune homme de 19 ans a été atteint au ventre et au dos, ainsi que deux fois à la jambe gauche. La police a retrouvé l'arme mais aucune arrestation n'a été faite. L'homme a été transporté dans un état critique à l'hôpital. Un peu plus tôt, deux hommes avaient été touchés par balle et transportés en état stable en zone hospitalière. En fin d'après-midi dimanche, c'est un homme de 26 ans et un bébé de 18 mois qui faisaient les frais des violences, tandis qu'un quinquagénaire avait dû être transporté dans un état critique deux heures plus tôt, après avoir reçu une balle dans la poitrine. Un homme de 24 ans a perdu la vie dans la nuit précédente, son corps criblé de balles avait été découvert peu après 1h00 du matin. La même nuit, un homme de 33 ans a reçu une balle dans le bas du dos et a été transporté dans un état stable à l'hôpital. Ce n'est pas le cas d'un autre trentenaire à qui trois balles dans la tête n'ont laissé aucune chance. La première victime du week-end, un homme de 24 ans, a reçu deux balles dans la tête, une à la poitrine et une autre dans le dos, sur le coup de 23h30 samedi. Il n'a pas survécu. La police n'a procédé à aucune arrestation à la suite de ces faits. (Belga)