Le bus sur lequel les assaillants ont ouvert le feu circulait entre la région côtière de Lamu et la ville de Malindi, plus au sud. L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée. Mais les islamistes somaliens shebab mènent régulièrement des opérations du côté kényan de la frontière, ciblant notamment les forces de sécurité kényane avec des engins explosifs artisanaux. Affiliés à Al-Qaïda, les shebab ont juré la perte du gouvernement fédéral de Mogadiscio, soutenu par la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom). La côte kényane est très fréquentée par les touristes, bien que de nombreux voyageurs préfèrent prendre l'avion pour rejoindre certaines destinations prisées comme Malindi ou l'île de Lamu, plutôt que d'y accéder par la route. (Belga)

Le bus sur lequel les assaillants ont ouvert le feu circulait entre la région côtière de Lamu et la ville de Malindi, plus au sud. L'attaque n'a pas été immédiatement revendiquée. Mais les islamistes somaliens shebab mènent régulièrement des opérations du côté kényan de la frontière, ciblant notamment les forces de sécurité kényane avec des engins explosifs artisanaux. Affiliés à Al-Qaïda, les shebab ont juré la perte du gouvernement fédéral de Mogadiscio, soutenu par la mission de l'Union africaine en Somalie (Amisom). La côte kényane est très fréquentée par les touristes, bien que de nombreux voyageurs préfèrent prendre l'avion pour rejoindre certaines destinations prisées comme Malindi ou l'île de Lamu, plutôt que d'y accéder par la route. (Belga)