Deux embarcations se livrant au trafic de stupéfiants avaient été détectées et arraisonnées par la frégate de surveillance Ventôse les 15 et 17 novembre 2019, a indiqué un communiqué du préfet, faisant un bilan de l'opération. Près de 300 kg de cocaïne et de cannabis ont alors été saisis "grâce à un dispositif aéromaritime d'ampleur". "Ces produits stupéfiants étaient destinés à alimenter les réseaux criminels de Guadeloupe et de Martinique", explique la préfecture. Les 13 personnes interpellées ont été remises aux autorités judiciaires et "neuf trafiquants ont déjà été condamnés à des peines de prison fermes". L'enquête se poursuit, précise la préfecture. La région des Caraïbes est une plaque tournante du trafic de drogue et notamment de cocaïne. Elle est proche des trois principaux pays producteurs (le Pérou, la Colombie et la Bolivie). Si le cannabis est souvent destiné à un marché local, la cocaïne transite le plus souvent par les îles antillaises pour atteindre ensuite les pays européens. (Belga)

Deux embarcations se livrant au trafic de stupéfiants avaient été détectées et arraisonnées par la frégate de surveillance Ventôse les 15 et 17 novembre 2019, a indiqué un communiqué du préfet, faisant un bilan de l'opération. Près de 300 kg de cocaïne et de cannabis ont alors été saisis "grâce à un dispositif aéromaritime d'ampleur". "Ces produits stupéfiants étaient destinés à alimenter les réseaux criminels de Guadeloupe et de Martinique", explique la préfecture. Les 13 personnes interpellées ont été remises aux autorités judiciaires et "neuf trafiquants ont déjà été condamnés à des peines de prison fermes". L'enquête se poursuit, précise la préfecture. La région des Caraïbes est une plaque tournante du trafic de drogue et notamment de cocaïne. Elle est proche des trois principaux pays producteurs (le Pérou, la Colombie et la Bolivie). Si le cannabis est souvent destiné à un marché local, la cocaïne transite le plus souvent par les îles antillaises pour atteindre ensuite les pays européens. (Belga)