"Il ont été expulsés sur décision administrative des autorités congolaises. Nos postes (belges) sur place étaient au courant", explique M. Gaspard. Les Affaires étrangères n'ont pas souhaité commenter cette décision, expliquant qu'il s'agit là "d'une affaire privée". Plusieurs médias locaux rapportaient fin juin qu'entre trois et six Belges avaient été interpellés en RDC, suspectés d'avoir tenu des propos dénigrants à l'égard de Pierre Kompany. Ce dernier a récemment affirmé qu'il fallait que la Belgique s'excuse pour son passé colonial, une position qui est mal passée auprès de Belges résidant sur place et qui l'ont fait savoir sur les réseaux sociaux. (Belga)

"Il ont été expulsés sur décision administrative des autorités congolaises. Nos postes (belges) sur place étaient au courant", explique M. Gaspard. Les Affaires étrangères n'ont pas souhaité commenter cette décision, expliquant qu'il s'agit là "d'une affaire privée". Plusieurs médias locaux rapportaient fin juin qu'entre trois et six Belges avaient été interpellés en RDC, suspectés d'avoir tenu des propos dénigrants à l'égard de Pierre Kompany. Ce dernier a récemment affirmé qu'il fallait que la Belgique s'excuse pour son passé colonial, une position qui est mal passée auprès de Belges résidant sur place et qui l'ont fait savoir sur les réseaux sociaux. (Belga)