Ces quatre candidats doivent obtenir le soutien d'au moins cinq autres partis écologistes avant le 28 septembre. Un congrès fin novembre à Berlin permettra alors de désigner deux spitzenkandidaten pour les Verts européens, comme ils l'avaient fait en 2014 avec Ska Keller et le français José Bové. Le système de "Spitzenkandidat" en usage depuis 2014, mis en place à la demande du Parlement européen, prévoit que les partis paneuropéens se présentent aux élections avec des têtes de liste et que celle arrivant en tête devienne automatiquement le prochain président de la Commission européenne. C'est de cette manière que Jean-Claude Juncker, tête de liste du PPE, est devenu président de la Commission en 2014. Avant cette date, le choix du président de l'exécutif européen revenait aux seuls chefs d'État et de gouvernement des pays de l'UE. (Belga)

Ces quatre candidats doivent obtenir le soutien d'au moins cinq autres partis écologistes avant le 28 septembre. Un congrès fin novembre à Berlin permettra alors de désigner deux spitzenkandidaten pour les Verts européens, comme ils l'avaient fait en 2014 avec Ska Keller et le français José Bové. Le système de "Spitzenkandidat" en usage depuis 2014, mis en place à la demande du Parlement européen, prévoit que les partis paneuropéens se présentent aux élections avec des têtes de liste et que celle arrivant en tête devienne automatiquement le prochain président de la Commission européenne. C'est de cette manière que Jean-Claude Juncker, tête de liste du PPE, est devenu président de la Commission en 2014. Avant cette date, le choix du président de l'exécutif européen revenait aux seuls chefs d'État et de gouvernement des pays de l'UE. (Belga)