"Ils planifiaient des opérations massives et des attentats-suicides à la voituré piégée contre le peuple somalien", a déclaré à la radio publique Radio Mogadicio le commandant des forces d'élite entraînées par les Etats-Unis, le général Ismael Abdimalik Malin. L'officier a indiqué qu'au total 30 militants islamistes avaient été tués, dont des commandants, et que des véhicules "chargés d'explosifs" avaient été détruits. L'information a été confirmée à l'agence de presse allemande DPA par le porte-parole du gouvernement somalien, Ismael Mukhtar Omar. Celui-ci n'a toutefois pas précisé si des soldats américains ou des drones ont été impliqués dans l'attaque, qui a eu lieu dans le village de Boolow Elayo. Selon M. Omar, au cours des dernières 48 heures, les forces armées somaliennes ont également libéré plusieurs villages de cette région contrôlée par les islamistes somaliens shebab. Le raid survient quelques jours après un attentat à la voiture piégée dans la capitale somalienne Mogadiscio, qui a coûté la vie à 81 personnes et a été revendiqué par les shebab. Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont perdu l'essentiel de leurs bastions mais contrôlent toujours de vastes zones rurales dans le centre et le sud du pays, d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats suicide. On estime qu'ils comptent entre 5.000 et 9.000 combattants. Les Etats-Unis soutiennent les forces somaliennes ainsi que les troupes de la force de l'Union africaine (Amisom) dans la lutte contre les shebab. (Belga)

"Ils planifiaient des opérations massives et des attentats-suicides à la voituré piégée contre le peuple somalien", a déclaré à la radio publique Radio Mogadicio le commandant des forces d'élite entraînées par les Etats-Unis, le général Ismael Abdimalik Malin. L'officier a indiqué qu'au total 30 militants islamistes avaient été tués, dont des commandants, et que des véhicules "chargés d'explosifs" avaient été détruits. L'information a été confirmée à l'agence de presse allemande DPA par le porte-parole du gouvernement somalien, Ismael Mukhtar Omar. Celui-ci n'a toutefois pas précisé si des soldats américains ou des drones ont été impliqués dans l'attaque, qui a eu lieu dans le village de Boolow Elayo. Selon M. Omar, au cours des dernières 48 heures, les forces armées somaliennes ont également libéré plusieurs villages de cette région contrôlée par les islamistes somaliens shebab. Le raid survient quelques jours après un attentat à la voiture piégée dans la capitale somalienne Mogadiscio, qui a coûté la vie à 81 personnes et a été revendiqué par les shebab. Chassés de Mogadiscio en 2011, les shebab, affiliés à Al-Qaïda, ont perdu l'essentiel de leurs bastions mais contrôlent toujours de vastes zones rurales dans le centre et le sud du pays, d'où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats suicide. On estime qu'ils comptent entre 5.000 et 9.000 combattants. Les Etats-Unis soutiennent les forces somaliennes ainsi que les troupes de la force de l'Union africaine (Amisom) dans la lutte contre les shebab. (Belga)