Luc Bierens, de la Computer Crime Unit de la police fédérale, pense que cela doit toucher encore davantage d'établissements scolaires. Les enquêteurs n'excluent pas non plus que certains étudiants tentent de falsifier leurs résultats d'examens.
Les écoles tentent souvent de régler le problème en interne, une tendance confirmée par l'enseignement catholique. Comme ce phénomène ne prend pas encore des proportions dramatiques, il n'est pas toujours nécessaire de prévenir la police, estime-t-on.L'enseignement communal minimise pour sa part ce problème de cybercriminalité.

Avec Belga

Luc Bierens, de la Computer Crime Unit de la police fédérale, pense que cela doit toucher encore davantage d'établissements scolaires. Les enquêteurs n'excluent pas non plus que certains étudiants tentent de falsifier leurs résultats d'examens. Les écoles tentent souvent de régler le problème en interne, une tendance confirmée par l'enseignement catholique. Comme ce phénomène ne prend pas encore des proportions dramatiques, il n'est pas toujours nécessaire de prévenir la police, estime-t-on.L'enseignement communal minimise pour sa part ce problème de cybercriminalité. Avec Belga