A leurs yeux, le gouvernement fédéral met excessivement à contribution les zones de police locales dans l'accomplissement de certaines missions comme la surveillance de zones frontalières avec la France en Flandre occidentale, indique le bourgmestre de Gand, Daniel Termont. Le ras-le-bol concerne toute la Belgique. Plusieurs refus de collaboration ont ainsi été opposés par les 189 zones de police locale. Au début de ce mois, il était question de 1.800 refus, dont 1.058 pour des missions de surveillance à l'aéroport de Bruxelles ou dans le métro. (Belga)

A leurs yeux, le gouvernement fédéral met excessivement à contribution les zones de police locales dans l'accomplissement de certaines missions comme la surveillance de zones frontalières avec la France en Flandre occidentale, indique le bourgmestre de Gand, Daniel Termont. Le ras-le-bol concerne toute la Belgique. Plusieurs refus de collaboration ont ainsi été opposés par les 189 zones de police locale. Au début de ce mois, il était question de 1.800 refus, dont 1.058 pour des missions de surveillance à l'aéroport de Bruxelles ou dans le métro. (Belga)