Des arrondissements de la capitale ont décidé de maintenir les écoles fermées lundi en raison des dangers liés au vent, qui devrait rester fort même après le passage du typhon, entraînant des risques de chute d'objets. Lundi matin, quelque 900.000 clients étaient privés de courant dans le périmètre desservi par la compagnie Tokyo Electric Power (Tepco), principalement dans la préfecture de Chiba, limitrophe de celle de Tokyo. Des maisons ont été endommagées dans la région sud de Shizuoka selon les médias, ainsi qu'à Tokyo, a constaté une journaliste de l'AFP. Quelques dégâts ont aussi été constatés sur des voies ferrées, dont une chute d'arbre sur une ligne reliant Tokyo à la banlieue sud, en direction de Yokohama. La compagnie de transport ferroviaire Central Japan Railway Company a annulé une centaine de trains à grande vitesse reliant Tokyo aux villes du centre et de l'ouest du Japon, mais le service a repris lundi matin peu avant 8h00 (1h00 heure belge). Des ferries opérant dans la baie de Tokyo avaient également été supprimés. East Japan Railway, le plus grand opérateur ferroviaire de la capitale, a suspendu lundi matin toutes les lignes de la zone métropolitaine de Tokyo jusqu'à environ 8 heures ou au-delà. Certaines lignes de métro ont subi des retards ou interruptions de trafic, provoquant des engorgements massifs dans certaines stations de cette mégapole de 36 millions d'habitants. Plusieurs centaines de vols ont aussi été annulés, affectant des milliers de passagers. Certaines autoroutes côtières ont été fermées à l'ouest de la capitale, à Kanagawa. (Belga)