"Encore plus vulnérables face aux multinationales?", interroge une banderole sur un échafaudage devant le bâtiment de la DG Commerce. Les membres du collectif, qui s'est baptisé "Tout nu mais pas vaincu", se sont mis en sous-vêtements le temps de l'action. Ils déplorent le manque d'attention accordée aux citoyens opposés aux accords de libre-échange avec le Canada (Ceta) et avec les Etats-Unis (TTIP), malgré un mécontentement croissant dans la population. Les décideurs européens négligent leur fonction première, qui est la représentation des intérêts du peuple, au bénéfice des intérêts financiers des multinationales, estiment-ils. Durant la nuit, des activistes ont également apposé affiches et autocollants sur les entrées du siège du lobby "Business Europe" et du domicile d'Ignacio Garcia Bercero, négociateur en chef de la Commission européenne pour le TTIP. (Belga)

"Encore plus vulnérables face aux multinationales?", interroge une banderole sur un échafaudage devant le bâtiment de la DG Commerce. Les membres du collectif, qui s'est baptisé "Tout nu mais pas vaincu", se sont mis en sous-vêtements le temps de l'action. Ils déplorent le manque d'attention accordée aux citoyens opposés aux accords de libre-échange avec le Canada (Ceta) et avec les Etats-Unis (TTIP), malgré un mécontentement croissant dans la population. Les décideurs européens négligent leur fonction première, qui est la représentation des intérêts du peuple, au bénéfice des intérêts financiers des multinationales, estiment-ils. Durant la nuit, des activistes ont également apposé affiches et autocollants sur les entrées du siège du lobby "Business Europe" et du domicile d'Ignacio Garcia Bercero, négociateur en chef de la Commission européenne pour le TTIP. (Belga)