Ce traité, en vigueur depuis 2013, "se base sur des études d'impact dépassées et ne prend pas en compte les enjeux du développement durable", avait notamment dénoncé Hélène Ryckmans (Ecolo) durant l'après-midi. "Il ne prévoit ainsi aucun mécanisme de contrôle ou de caractère contraignant pour garantir le respect de normes environnementales et sociales", avait-elle ajouté. "C'est un accord purement commercial, dont la mixité ne tient qu'à quelques dispositions précises", lui avait répondu Maxime Prévot pour le cdH. "Il ne faut pas tout mélanger et ne pas mettre tous les traités dans le même sac: la majeure partie de ce qui inquiétait dans les négociations relatives au Ceta (l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, NDLR) ne se retrouve pas dans cet accord avec les pays andins, qui contient aussi des avancées non-négligeables", avait-il ajouté. (Belga)

Ce traité, en vigueur depuis 2013, "se base sur des études d'impact dépassées et ne prend pas en compte les enjeux du développement durable", avait notamment dénoncé Hélène Ryckmans (Ecolo) durant l'après-midi. "Il ne prévoit ainsi aucun mécanisme de contrôle ou de caractère contraignant pour garantir le respect de normes environnementales et sociales", avait-elle ajouté. "C'est un accord purement commercial, dont la mixité ne tient qu'à quelques dispositions précises", lui avait répondu Maxime Prévot pour le cdH. "Il ne faut pas tout mélanger et ne pas mettre tous les traités dans le même sac: la majeure partie de ce qui inquiétait dans les négociations relatives au Ceta (l'accord de libre-échange entre l'Union européenne et le Canada, NDLR) ne se retrouve pas dans cet accord avec les pays andins, qui contient aussi des avancées non-négligeables", avait-il ajouté. (Belga)