L'homme, considéré comme un suspect principal, avait, à l'époque, été placé sous mandat d'arrêt pour faux et usage de faux, avant d'être remis en liberté. L'instruction, menée par le juge d'instruction Jean-Marc Connerotte, est toujours en cours. Il est reproché au suspect d'avoir réintroduit dans le circuit alimentaire des chevaux impropres à la consommation. L'affaire avait été révélée par la presse à la suite du scandale des lasagnes à la viande de cheval. Aucun lien n'a toutefois été établi entre les dossiers. Les autorités judiciaires de différents pays ont été amenées à échanger des informations. "Des réunions de travail ont eu lieu afin d'envisager une action commune coordonnée dans le cadre de cette problématique", a précisé le substitut Dimitri Gourdange, en charge du dossier pour la division du parquet de Neufchâteau. Le suspect de la région de Bastogne a été interpellé alors qu'il descendait vraisemblablement vers le sud de la France pour rejoindre un abattoir, commettant alors de nouvelles infractions. Un autre suspect, originaire de Flandre, a été interpellé en même temps, de même que deux hommes de main. Au total, 26 personnes ont été appréhendées vendredi. L'action avait été menée dans sept pays simultanément (Pays-Bas, France, Belgique, Allemagne, Irlande, Grand-Duché de Luxembourg et Grande-Bretagne).

L'homme, considéré comme un suspect principal, avait, à l'époque, été placé sous mandat d'arrêt pour faux et usage de faux, avant d'être remis en liberté. L'instruction, menée par le juge d'instruction Jean-Marc Connerotte, est toujours en cours. Il est reproché au suspect d'avoir réintroduit dans le circuit alimentaire des chevaux impropres à la consommation. L'affaire avait été révélée par la presse à la suite du scandale des lasagnes à la viande de cheval. Aucun lien n'a toutefois été établi entre les dossiers. Les autorités judiciaires de différents pays ont été amenées à échanger des informations. "Des réunions de travail ont eu lieu afin d'envisager une action commune coordonnée dans le cadre de cette problématique", a précisé le substitut Dimitri Gourdange, en charge du dossier pour la division du parquet de Neufchâteau. Le suspect de la région de Bastogne a été interpellé alors qu'il descendait vraisemblablement vers le sud de la France pour rejoindre un abattoir, commettant alors de nouvelles infractions. Un autre suspect, originaire de Flandre, a été interpellé en même temps, de même que deux hommes de main. Au total, 26 personnes ont été appréhendées vendredi. L'action avait été menée dans sept pays simultanément (Pays-Bas, France, Belgique, Allemagne, Irlande, Grand-Duché de Luxembourg et Grande-Bretagne).