Le texte soumis au conseil communal de Nivelles par l'opposition socialiste déplore notamment qu'un dialogue constructif n'ait pas été mené, et demande au ministre wallon de la Mobilité de retirer son arrêté. Tant le MR qu'Ecolo et Défi ont soutenu la motion, plusieurs partis évoquant une décision incompréhensible de la part du ministre, vu l'absence d'alternatives crédibles puisque le passage des convois agricoles via les voiries secondaires est dangereux voire matériellement impossible à certains endroits. Bernard De Ro, au nom du cdH nivellois, a souligné la dangerosité de la situation actuelle sur la RN25 et la nécessité de prendre des mesures. Mais il a également regretté une décision "abrupte", prise en période d'affaires courantes. Les élus cdH ont dès lors approuvé la motion socialiste. Tout comme Valérie De Bue, conseillère communale MR mais aussi collègue du ministre Di Antonio au sein du gouvernement wallon. Se réjouissant de l'unanimité autour de la motion soutenant les agriculteurs, elle a d'ailleurs salué le "courage" des élus locaux du cdH. Elle a précisé que comme le PS, Ecolo et le MR négocient actuellement la formation d'un nouveau gouvernement wallon, elle ne doute pas qu'une des premières décisions du futur ministre de la mobilité sera d'annuler l'arrêté pris par Carlo Di Antonio à propos de la RN25. (Belga)