Concernant le type de funérailles, les Belges optent à 41% pour l'incinération et 21% pour l'inhumation. Mais, près de 40% des Belges ne se soucient pas du type de funérailles. L'intérêt pour l'incinération est en forte croissance (29% en 2008 et 41% en 2009).

A la veille de la Toussaint, 46% des Belges se rendront au cimetière pour honorer leurs proches. La tradition est plus vivace dans les petites localités flamandes et wallonnes, dans les communes rurales flamandes et chez les plus de 50 ans. Les citadins, les jeunes, les

groupes sociaux supérieurs ou encore les ménages de 4 personnes et plus fréquentent moins les cimetières. La tradition des chrysanthèmes et autres fleurs est toujours vivace puisque 87% des gens qui se rendent au cimetière y apporteront des fleurs. Ils dépenseront en moyenne 31,1 euros pour fleurir 2,8 tombes.

LeVif.be, avec Belga

Concernant le type de funérailles, les Belges optent à 41% pour l'incinération et 21% pour l'inhumation. Mais, près de 40% des Belges ne se soucient pas du type de funérailles. L'intérêt pour l'incinération est en forte croissance (29% en 2008 et 41% en 2009). A la veille de la Toussaint, 46% des Belges se rendront au cimetière pour honorer leurs proches. La tradition est plus vivace dans les petites localités flamandes et wallonnes, dans les communes rurales flamandes et chez les plus de 50 ans. Les citadins, les jeunes, les groupes sociaux supérieurs ou encore les ménages de 4 personnes et plus fréquentent moins les cimetières. La tradition des chrysanthèmes et autres fleurs est toujours vivace puisque 87% des gens qui se rendent au cimetière y apporteront des fleurs. Ils dépenseront en moyenne 31,1 euros pour fleurir 2,8 tombes. LeVif.be, avec Belga