Objectif atteint pour la Fondation contre le Cancer et la VAD : Tournée Minérale est un succès. Le mois de février connut un grand retentissement après le lancement de l'opération visant à se mettre au régime zéro alcool. Très médiatisée depuis son début, l'idée a convaincu pas moins de 122.460 Belges pour la première édition. Et ce n'est pas tout, les organisateurs sont persuadés d'avoir touché davantage de personnes qui se sont abstenues de boire de l'alcool durant 28 jours, révèle le communiqué.

Forte de sa portée, les organisateurs souhaitaient rassembler afin de sensibiliser et de récolter des dons aux profit de la Fondation contre le Cancer, et c'est réussi : "Le feedback positif a été impressionnant : des réceptions sans boissons alcoolisées ont été organisées, on a servi des mocktails lors de talkshows télévisés, les cartes de bars et autres restaurants ont été modifiées pour l'occasion, en espérant qu'elles le restent... Nous avons durant un mois mis l'alcool de côté non seulement auprès d'individus mais aussi auprès de la société dans son ensemble. L'impact de la campagne est donc bien plus large que les 122.000 participants et nous en sommes fiers ".

Pour quelle motivation ?

Dans un pays où la bière coule à flot, nombreux sont ceux qui ont motivé leur participation par soucis de santé : 64 % d'entre eux souhaitaient faire une pause avec la boisson tandis que 52 % voulaient se sentir en meilleure forme. Viennent ensuite la perte de poids (42 %), la récolte de fond (42 %) et la volonté de mieux dormir (22 %).

Rappelons que l'action a notamment été menée pour la bonne cause, et ce n'est pas moins de 170.000 euros qui ont été récoltés généreusement. La totalité du montant ira directement à la recherche contre le cancer.

A court terme, l'action a été bénéfique pour la plupart des volontaires : "plus besoin d'alcool pour s'amuser", "meilleur sommeil", "plus énergique", "perte de poids", "économies", ... peut-on lire sur les réseaux sociaux aujourd'hui

Le challenge a eu des réels bienfaits sur la santé, Getty Images/iStockphoto
Le challenge a eu des réels bienfaits sur la santé © Getty Images/iStockphoto

L'après-Tournée Minérale

Une enquête a été menée dès le début de la campagne auprès de plusieurs participants, qui se verront réinterrogés 6 mois plus tard, afin de mesurer l'évolution par rapport à leur consommation d'alcool.

En attendant, pour un "Après-Tournée Minérale" judicieux, l'objectif est, selon l'équipe, de conscientiser la population à garder cette modération dans la consommation d'alcool, mais aussi de se rendre compte du lien existant entre l'alcool et le cancer. Laurent Zaino, un des participants, est par exemple passé de 2 à 3 verres de vin par jour au total contrôle durant ce mois-ci. A l'avenir, ça sera seulement le week-end. Une transition responsable pour le père de famille, heureux de ce challenge.

A bas les mauvaises habitudes

Les participants se sont donc imposés pendant 28 jours un régime à sec, révélateur même pour certains : "Tournée Minérale a permis de modifier de manière positive leurs habitudes en matière de consommation d'alcool. Elles ont pu découvrir qu'il existe des alternatives à la fois délicieuses et plus saines, qu'elles peuvent s'amuser sans pour autant consommer de l'alcool et qu'elles se sentent bien plus fraîches le lendemain " a déclaré Dr Mathijs Goossens, porte-parole de la Fondation contre le Cancer.

Les organisateurs se sentent heureux d'avoir initié une telle prise de conscience auprès de personnes ne se rendant pas toujours compte de la place que prend la boisson dans leur vie : "Le succès de la campagne montre en tout cas que les gens veulent consommer de l'alcool tout en restant en bonne santé ".

"La Tournée Minérale n'est qu'une goutte d'eau pour les restaurateurs"

Dès le début de l'opération, le syndicat neutre pour indépendants (SNI) tirait la sonnette d'alarme : Tournée Minérale serait préjudiciable aux restaurateurs et cafetiers, estimant qu'elle "ciblait les mauvaises personnes". Aujourd'hui, L'UCM et la fédération Horeca Wallonie font le point dans un communiqué : "la baisse de la consommation d'alcool est réelle, mais elle a d'autres causes bien plus profondes et permanentes ", la campagne n'aurait donc pas plus affecté le secteur, du moins indépendamment.

La baisse de la consommation d'alcool chez les restaurateurs a d'autres causes, Getty Images/iStockphoto
La baisse de la consommation d'alcool chez les restaurateurs a d'autres causes © Getty Images/iStockphoto

La consommation de boissons alcoolisées connait une chute depuis déjà quelques années, suivant plusieurs facteurs cités par l'UCM : contrôles routiers et conscientisation des conducteurs, repas d'affaires et d'entreprises de plus en plus budgétés, alternatives attractives à l'alcool, hausse des accises sur les vins et spiritueux ...

Grâce à ce succès impressionnant, la deuxième édition de Tournée Minérale est déjà confirmée pour février 2018, de quoi convaincre de nouveaux amateurs.

Noémie Joly (stg)

Objectif atteint pour la Fondation contre le Cancer et la VAD : Tournée Minérale est un succès. Le mois de février connut un grand retentissement après le lancement de l'opération visant à se mettre au régime zéro alcool. Très médiatisée depuis son début, l'idée a convaincu pas moins de 122.460 Belges pour la première édition. Et ce n'est pas tout, les organisateurs sont persuadés d'avoir touché davantage de personnes qui se sont abstenues de boire de l'alcool durant 28 jours, révèle le communiqué.Forte de sa portée, les organisateurs souhaitaient rassembler afin de sensibiliser et de récolter des dons aux profit de la Fondation contre le Cancer, et c'est réussi : "Le feedback positif a été impressionnant : des réceptions sans boissons alcoolisées ont été organisées, on a servi des mocktails lors de talkshows télévisés, les cartes de bars et autres restaurants ont été modifiées pour l'occasion, en espérant qu'elles le restent... Nous avons durant un mois mis l'alcool de côté non seulement auprès d'individus mais aussi auprès de la société dans son ensemble. L'impact de la campagne est donc bien plus large que les 122.000 participants et nous en sommes fiers ".Dans un pays où la bière coule à flot, nombreux sont ceux qui ont motivé leur participation par soucis de santé : 64 % d'entre eux souhaitaient faire une pause avec la boisson tandis que 52 % voulaient se sentir en meilleure forme. Viennent ensuite la perte de poids (42 %), la récolte de fond (42 %) et la volonté de mieux dormir (22 %). Rappelons que l'action a notamment été menée pour la bonne cause, et ce n'est pas moins de 170.000 euros qui ont été récoltés généreusement. La totalité du montant ira directement à la recherche contre le cancer.A court terme, l'action a été bénéfique pour la plupart des volontaires : "plus besoin d'alcool pour s'amuser", "meilleur sommeil", "plus énergique", "perte de poids", "économies", ... peut-on lire sur les réseaux sociaux aujourd'huiUne enquête a été menée dès le début de la campagne auprès de plusieurs participants, qui se verront réinterrogés 6 mois plus tard, afin de mesurer l'évolution par rapport à leur consommation d'alcool.En attendant, pour un "Après-Tournée Minérale" judicieux, l'objectif est, selon l'équipe, de conscientiser la population à garder cette modération dans la consommation d'alcool, mais aussi de se rendre compte du lien existant entre l'alcool et le cancer. Laurent Zaino, un des participants, est par exemple passé de 2 à 3 verres de vin par jour au total contrôle durant ce mois-ci. A l'avenir, ça sera seulement le week-end. Une transition responsable pour le père de famille, heureux de ce challenge.Les participants se sont donc imposés pendant 28 jours un régime à sec, révélateur même pour certains : "Tournée Minérale a permis de modifier de manière positive leurs habitudes en matière de consommation d'alcool. Elles ont pu découvrir qu'il existe des alternatives à la fois délicieuses et plus saines, qu'elles peuvent s'amuser sans pour autant consommer de l'alcool et qu'elles se sentent bien plus fraîches le lendemain " a déclaré Dr Mathijs Goossens, porte-parole de la Fondation contre le Cancer.Les organisateurs se sentent heureux d'avoir initié une telle prise de conscience auprès de personnes ne se rendant pas toujours compte de la place que prend la boisson dans leur vie : "Le succès de la campagne montre en tout cas que les gens veulent consommer de l'alcool tout en restant en bonne santé "."La Tournée Minérale n'est qu'une goutte d'eau pour les restaurateurs"Dès le début de l'opération, le syndicat neutre pour indépendants (SNI) tirait la sonnette d'alarme : Tournée Minérale serait préjudiciable aux restaurateurs et cafetiers, estimant qu'elle "ciblait les mauvaises personnes". Aujourd'hui, L'UCM et la fédération Horeca Wallonie font le point dans un communiqué : "la baisse de la consommation d'alcool est réelle, mais elle a d'autres causes bien plus profondes et permanentes ", la campagne n'aurait donc pas plus affecté le secteur, du moins indépendamment.La consommation de boissons alcoolisées connait une chute depuis déjà quelques années, suivant plusieurs facteurs cités par l'UCM : contrôles routiers et conscientisation des conducteurs, repas d'affaires et d'entreprises de plus en plus budgétés, alternatives attractives à l'alcool, hausse des accises sur les vins et spiritueux ...Grâce à ce succès impressionnant, la deuxième édition de Tournée Minérale est déjà confirmée pour février 2018, de quoi convaincre de nouveaux amateurs.Noémie Joly (stg)