Jusqu'ici, tout donnait l'impression que le match de 2014 au nord du pays se déroulerait entre Kris Peeters et Bart De Wever. Les socialistes flamands se rappellent au bon souvenir des commentateurs. Ils ont décidé de pousser leur président, Bruno Tobback. "Ce n'est quand même pas illogique", souligne ce dernier. "Je suis président depuis un an et demi. Je participerai donc aux débats au nom de mon parti", a-t-il dit.

Ce dernier dit ne pas être impressionné par ses adversaires. "Mon parti se porte mieux que le CD&V dans les derniers sondages", souligne-t-il. Le sp.a vient d'accoucher d'une nouvelle déclaration de principes qui met en avant les thèmes économiques. Cette déclaration doit servir de base à l'organisation d'un congrès au mois de juin. Ce congrès marquera le lancement du programme électoral du parti.

Jusqu'ici, tout donnait l'impression que le match de 2014 au nord du pays se déroulerait entre Kris Peeters et Bart De Wever. Les socialistes flamands se rappellent au bon souvenir des commentateurs. Ils ont décidé de pousser leur président, Bruno Tobback. "Ce n'est quand même pas illogique", souligne ce dernier. "Je suis président depuis un an et demi. Je participerai donc aux débats au nom de mon parti", a-t-il dit. Ce dernier dit ne pas être impressionné par ses adversaires. "Mon parti se porte mieux que le CD&V dans les derniers sondages", souligne-t-il. Le sp.a vient d'accoucher d'une nouvelle déclaration de principes qui met en avant les thèmes économiques. Cette déclaration doit servir de base à l'organisation d'un congrès au mois de juin. Ce congrès marquera le lancement du programme électoral du parti.