Initialement prévu pour le 20 mars, l'envoi dans l'espace de la fusée européenne doit permettre de placer deux satellites de télécommunications brésilien et sud-coréen sur une orbite de transfert géostationnaire. "Tous les indicateurs sont au vert", a fait savoir mercredi Arianespace. "Les opérations de transfert de la fusée de son bâtiment d'assemblage vers sa zone de lancement sont en cours". Le tir, qui doit s'effectuer de la base spatiale de Kourou, avait été ajourné en raison d'un barrage érigé par des manifestants à quelques centaines de mètres du Centre spatial guyanais. L'accès à ces installations a été libéré le 22 avril, après plus d'un mois de blocage et la signature d'un accord, permettant le redémarrage de l'activité et la préparation de l'envoi dans l'espace de la fusée. Le tir de la fusée européenne devrait avoir lieu dans la nuit de jeudi à vendredi entre 22H31 en 01H19, heure belge. Ce sera le quatrième tir de l'année pour la société française de services de lancement. Et le deuxième envoi dans l'espace d'une Ariane 5 en 2017. (Belga)

Initialement prévu pour le 20 mars, l'envoi dans l'espace de la fusée européenne doit permettre de placer deux satellites de télécommunications brésilien et sud-coréen sur une orbite de transfert géostationnaire. "Tous les indicateurs sont au vert", a fait savoir mercredi Arianespace. "Les opérations de transfert de la fusée de son bâtiment d'assemblage vers sa zone de lancement sont en cours". Le tir, qui doit s'effectuer de la base spatiale de Kourou, avait été ajourné en raison d'un barrage érigé par des manifestants à quelques centaines de mètres du Centre spatial guyanais. L'accès à ces installations a été libéré le 22 avril, après plus d'un mois de blocage et la signature d'un accord, permettant le redémarrage de l'activité et la préparation de l'envoi dans l'espace de la fusée. Le tir de la fusée européenne devrait avoir lieu dans la nuit de jeudi à vendredi entre 22H31 en 01H19, heure belge. Ce sera le quatrième tir de l'année pour la société française de services de lancement. Et le deuxième envoi dans l'espace d'une Ariane 5 en 2017. (Belga)