Vers 15H00, le ruisseau "L'homme sauvage" a brusquement débordé, emportant un adolescent de 12 ans et son animatrice Patro. Le plan catastrophe local ayant été déclenché, un centre de crise a été ouvert. Trois endroits ont été réquisitionnés: l'un d'eux est destiné aux familles des victimes, le second au Patro et le troisième aux agents qui gèrent le centre de crise. D'importants moyens humains sont déployés sur les lieux avec notamment de nombreux pompiers, des plongeurs et une quinzaine de policiers. Les recherches se poursuivaient peu après 17H00 pour retrouver les victimes. Des maisons sont par ailleurs inondées par les eaux dans le bas de Tihange, notamment à hauteur de la rue du Centre. "La gestion de l'inondation se fera dans un deuxième temps", selon le bourgmestre Christophe Collignon. La priorité des services de secours est de concentrer les recherches sur les personnes disparues. (Belga)

Vers 15H00, le ruisseau "L'homme sauvage" a brusquement débordé, emportant un adolescent de 12 ans et son animatrice Patro. Le plan catastrophe local ayant été déclenché, un centre de crise a été ouvert. Trois endroits ont été réquisitionnés: l'un d'eux est destiné aux familles des victimes, le second au Patro et le troisième aux agents qui gèrent le centre de crise. D'importants moyens humains sont déployés sur les lieux avec notamment de nombreux pompiers, des plongeurs et une quinzaine de policiers. Les recherches se poursuivaient peu après 17H00 pour retrouver les victimes. Des maisons sont par ailleurs inondées par les eaux dans le bas de Tihange, notamment à hauteur de la rue du Centre. "La gestion de l'inondation se fera dans un deuxième temps", selon le bourgmestre Christophe Collignon. La priorité des services de secours est de concentrer les recherches sur les personnes disparues. (Belga)