Peu importe où ils se trouvent dans le monde, tous les voyageurs clients de Thomas Cook possédant un billet d'avion retour vers la Grande-Bretagne au cours des deux semaines prochaines seront rapatriés sans frais, selon une communication du Secrétaire britannique aux Transports, Grant Shapps. Les vols affrétés par le gouvernement et l'autorité de l'aviation civile sont entrepris dès lundi. Les hôtels où séjournent des clients de Thomas Cook sont aussi contactés pour leur garantir que les coûts de leur hébergement seront couverts par le gouvernement, via un fonds de garantie. Le gouvernement estime qu'environ 150.000 touristes britanniques sont concernés par la faillite du voyagiste britannique et nécessitent un retour vers le Royaume-Uni dans les deux semaines qui viennent. La tâche est "énorme" selon le secrétaire Shapps qui évoque "la plus grande opération de rapatriement dans l'histoire britannique en temps de paix". "La faillite de Thomas Cook est une triste nouvelle pour les employés et les vacanciers. Le gouvernement et l'autorité de l'aviation civile travaillent sans relâche pour aider ces gens", a-t-il ajouté. Il précise que des avions sont sollicités par ses services partout dans le monde, jusqu'en Malaysie, et que des centaines de personnes sont déployées dans les centrales d'appel et les aéroports. La facture de cette opération baptisée "Matterhorn", du nom d'une campagne de bombardement américaine lors de la deuxième guerre mondiale, devrait peser 112 millions d'euros pour les contribuables britanniques, selon l'estimation du gouvernement. Au total, 600.000 de touristes de par le monde sont concernés par cette faillite historique, dont 10.000 vacanciers Belges. (Belga)