Le "Grand Prix du Festival" et le "Prix d'interprétation" du Festival international du Film de Mons sont revenus, vendredi, au film du réalisateur allemand Sven Taddicken "The Most Beautiful Couple". L'édition 2019 de l'événement cinématographique montois a satisfait ses organisateurs tant en termes de participation que de retours sur les nouvelles orientations prises dans la programmation. Le Festival montois avait connu une année "blanche" en 2018, alors que l'organisation du "FIFA Mons", dans la tourmente à cause de problèmes internes, avait vu ses subsides gelés. Pour son édition 2019, l'événement a changé de nom pour devenir le "Festival international du Film de Mons", tout en restant fidèle au thème historique de l'Amour. "L'objectif était de remettre debout le Festival de Mons après une année d'absence. Si nous ne relancions pas le festival cette année, nous l'aurions vu disparaître", a indiqué Maxime Dieu, délégué général de l'événement cinématographique montois. "Il s'agissait d'une année de redémarrage et de transition que nous avons préparée avec une demi équipe et quelques mois de retard." Maxime Dieu a également évoqué l'avenir du Festival Montois. "Le sentiment général est bon et, maintenant que le festival est restabilisé, nous sommes déjà tournés vers l'avenir et les prochaines éditions avec de nombreuses idées. L'organisation générale, l'accueil des invités et des partenaires ont été repensées et sont sources de satisfactions." 71 films en 110 séances ont enrichi la programmation du Festival International du Film de Mons 2019, dont le jury international était présidé par l'acteur français Sam Karmann. (Belga)