Un premier groupe de 150 touristes chinois sont attendus sur l'île de Phuket, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Autorité du tourisme de Thaïlande. Selon les medias, leur vol doit arriver sur l'île la semaine prochaine. Deux autres vols, l'un transportant des passagers chinois et l'autre des voyageurs européens, sont prévus ensuite s'il n'y a pas de problèmes avec le premier groupe, a-t-elle ajouté. Les autorités espèrent donner du pays l'image d'une destination sûre, la Thaïlande ayant été relativement épargnée par l'épidémie de nouveau coronavirus, avec seulement 59 décès. Mais cette ouverture prudente s'accompagne de mesures destinée à empêcher l'importation de nouveaux cas: seuls les visiteurs en provenance de pays à faible risque Covid-19 seront autorisés à entrer en Thaïlande et tout nouvel arrivant doit se soumettre à une quarantaine de 14 jours dans un hôtel. (Belga)

Un premier groupe de 150 touristes chinois sont attendus sur l'île de Phuket, a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Autorité du tourisme de Thaïlande. Selon les medias, leur vol doit arriver sur l'île la semaine prochaine. Deux autres vols, l'un transportant des passagers chinois et l'autre des voyageurs européens, sont prévus ensuite s'il n'y a pas de problèmes avec le premier groupe, a-t-elle ajouté. Les autorités espèrent donner du pays l'image d'une destination sûre, la Thaïlande ayant été relativement épargnée par l'épidémie de nouveau coronavirus, avec seulement 59 décès. Mais cette ouverture prudente s'accompagne de mesures destinée à empêcher l'importation de nouveaux cas: seuls les visiteurs en provenance de pays à faible risque Covid-19 seront autorisés à entrer en Thaïlande et tout nouvel arrivant doit se soumettre à une quarantaine de 14 jours dans un hôtel. (Belga)