Quelque 2.000 touristes ont visité le site, désormais connu mondialement, lors de ce jour de réouverture. Une trentaine à la fois sont autorisés à venir à l'entrée. "Ils peuvent, à l'aide d'une torche, éclairer la cavité sur une cinquantaine de mètres", a déclaré à l'AFP Kamolchai Kotcha, directeur de l'autorité qui supervise le site. Ils ne sont pas encore autorisés à entrer véritablement à l'intérieur car "nous devons étudier l'itinéraire qu'ils emprunteront et d'autres détails", ajoute-t-il. La grotte de Thamluang dans le nord de la Thaïlande avait été fermée au public après l'aventure des douze adolescents de l'équipe des "Sangliers sauvages" et de leur entraîneur. Les jeunes, âgés à l'époque de 11 à 16 ans, avaient été retrouvés au bout de neuf jours. Il avait fallu neuf jours supplémentaires pour les extraire de la grotte, endormis sur des civières de plongée. Cette opération internationale de secours d'une ampleur inédite avait mobilisé jour et nuit des centaines de sauveteurs et tenu en haleine des millions de personnes à travers le monde. Depuis, le site, jusque-là un lieu tranquille loin des circuits touristiques, voit les visiteurs affluer. Et les autorités ambitionnent d'en faire un pôle touristique majeur. Un centre d'information a été ouvert et une statue gigantesque érigée en mémoire d'un plongeur thaïlandais décédé lors du sauvetage. Des équipements utilisés par les secours vont restés à l'intérieur de la grotte pour être exposés au public. Le gouvernement a débloqué 50 millions de bahts (près de 1,5 million d'euros) pour développer le site et ses alentours. Un centre commercial, avec boutiques et restaurants, des hôtels et plusieurs campings vont notamment être construits à quelques kilomètres. Les locaux espèrent que la réouverture de la grotte et que les nombreux évènements autour de "l'aventure des Sangliers sauvages", notamment une superproduction de Netflix, permettront de maintenir la fréquentation. (Belga)