Test-Achats a passé au peigne fin les contrats d'une dizaine de clubs de fitness et le résultat n'est guère glorieux. Les belles promesses s'accumulent mais "l'information donnée au consommateur est peu claire et de nombreuses clauses demeurent en réalité problématiques", pointe l'organisation. "Les problèmes rencontrés vont de la transparence au sujet des prix, jusqu'à la possibilité de résilier son abonnement en cas de maladie." Entre début 2018 et octobre 2019, Test-Achats a reçu près de 300 plaintes concernant un abonnement dans une salle de sport. En cause: "refus de résiliation, reconduction tacite abusive, changement intempestif de conditions en cours de contrat, etc." Pourtant, un code de conduite a été élaboré en 2016 à destination des clubs de fitness. Celui-ci ne compte toutefois que trop peu d'adhérents, regrette Test-Achats. Son existence est également peu connue et le code n'est que peu assorti de contrôles et de sanctions. L'organisation appelle la ministre des Consommateurs Nathalie Muylle à agir pour remédier à la situation, "loin d'être brillante". (Belga)

Test-Achats a passé au peigne fin les contrats d'une dizaine de clubs de fitness et le résultat n'est guère glorieux. Les belles promesses s'accumulent mais "l'information donnée au consommateur est peu claire et de nombreuses clauses demeurent en réalité problématiques", pointe l'organisation. "Les problèmes rencontrés vont de la transparence au sujet des prix, jusqu'à la possibilité de résilier son abonnement en cas de maladie." Entre début 2018 et octobre 2019, Test-Achats a reçu près de 300 plaintes concernant un abonnement dans une salle de sport. En cause: "refus de résiliation, reconduction tacite abusive, changement intempestif de conditions en cours de contrat, etc." Pourtant, un code de conduite a été élaboré en 2016 à destination des clubs de fitness. Celui-ci ne compte toutefois que trop peu d'adhérents, regrette Test-Achats. Son existence est également peu connue et le code n'est que peu assorti de contrôles et de sanctions. L'organisation appelle la ministre des Consommateurs Nathalie Muylle à agir pour remédier à la situation, "loin d'être brillante". (Belga)