"Nous regrettons les actions judiciaires entreprises par Test-Achats, d'autant plus que nous étions prêts à engager un dialogue constructif sur le sujet. Nous avons à cet effet répété notre invitation à Test-Achats, mais l'organisation n'a jamais répondu par la positive", indique Gianni De Muynck, porte-parole d'Axa Belgique. Même son de cloche chez AG Insurance. "Nous ne sommes officiellement pas encore informés de l'acte d'accusation, et nous l'attendons", selon un porte-parole. On se dit également surpris chez AG, puisque l'assureur avait réagi à des remarques de Test-Achats en novembre dernier et n'avait depuis plus eu de réponse de l'association. "Cela nous semble logique d'ouvrir un dialogue, et nous y sommes toujours prêts", conclut le porte-parole. Test-Achats s'était penchée l'an dernier sur les questionnaires médicaux de douze assureurs, à compléter dans le cadre d'une assurance solde restant dû. Elle avait ensuite adressé une mise en demeure à ceux dont elle jugeait le document problématique, et cela a mené certains assureurs à modifier leur questionnaire. Pour ceux dont elle a jugé les efforts trop faibles, Axa, AG Insurance et Belfius, l'organisation a finalement décidé d'aller en justice. Le dépôt de la requête visant Axa a eu lieu la semaine dernière, et l'audience d'introduction aura lieu le 8 mars. Pour AG Insurance et Belfius, la requête a été déposée jeudi, et l'audience d'introduction a été fixée au 15 mars. (Belga)

"Nous regrettons les actions judiciaires entreprises par Test-Achats, d'autant plus que nous étions prêts à engager un dialogue constructif sur le sujet. Nous avons à cet effet répété notre invitation à Test-Achats, mais l'organisation n'a jamais répondu par la positive", indique Gianni De Muynck, porte-parole d'Axa Belgique. Même son de cloche chez AG Insurance. "Nous ne sommes officiellement pas encore informés de l'acte d'accusation, et nous l'attendons", selon un porte-parole. On se dit également surpris chez AG, puisque l'assureur avait réagi à des remarques de Test-Achats en novembre dernier et n'avait depuis plus eu de réponse de l'association. "Cela nous semble logique d'ouvrir un dialogue, et nous y sommes toujours prêts", conclut le porte-parole. Test-Achats s'était penchée l'an dernier sur les questionnaires médicaux de douze assureurs, à compléter dans le cadre d'une assurance solde restant dû. Elle avait ensuite adressé une mise en demeure à ceux dont elle jugeait le document problématique, et cela a mené certains assureurs à modifier leur questionnaire. Pour ceux dont elle a jugé les efforts trop faibles, Axa, AG Insurance et Belfius, l'organisation a finalement décidé d'aller en justice. Le dépôt de la requête visant Axa a eu lieu la semaine dernière, et l'audience d'introduction aura lieu le 8 mars. Pour AG Insurance et Belfius, la requête a été déposée jeudi, et l'audience d'introduction a été fixée au 15 mars. (Belga)