Deux masques en tissu sur dix ont filtré de manière insuffisante, tandis qu'un troisième n'était déjà plus conforme après un seul lavage. Pour le quatrième, les élastiques ne soutenaient pas suffisamment le masque et le haut du masque se détachait donc de l'arête du nez. En revanche, les masques buccaux en tissu du gouvernement, disponibles dans les pharmacies depuis la mi-juin, sont conformes. Il y a également eu un test de cinq "filtres" distincts. En plus des filtres fournis par le gouvernement, il y avait également un filtre à café et un papier essuie-tout. S'ils ont tous donné de bons résultats, seul le papier essuie-tout ne rendait pas la respiration difficile. Parmi cinq masques chirurgicaux achetés en pharmacie, un seul en était réellement un, d'après des tests en laboratoire. Cela était cependant déjà clair après l'inspection des certificats et des normes sur l'emballage. Enfin, les quatre masques jetables du supermarché étaient quant à eux tous conformes. L'un d'entre eux répondait même aux normes relatives aux masques buccaux chirurgicaux. Test Achats préconise désormais des règles plus strictes pour les fabricants ainsi qu'un contrôle de qualité accru. "Par ailleurs, le consommateur a droit à des informations claires et correctes au sujet du type de masque qu'il achète et à sa qualité", estime l'association de consommateurs. (Belga)

Deux masques en tissu sur dix ont filtré de manière insuffisante, tandis qu'un troisième n'était déjà plus conforme après un seul lavage. Pour le quatrième, les élastiques ne soutenaient pas suffisamment le masque et le haut du masque se détachait donc de l'arête du nez. En revanche, les masques buccaux en tissu du gouvernement, disponibles dans les pharmacies depuis la mi-juin, sont conformes. Il y a également eu un test de cinq "filtres" distincts. En plus des filtres fournis par le gouvernement, il y avait également un filtre à café et un papier essuie-tout. S'ils ont tous donné de bons résultats, seul le papier essuie-tout ne rendait pas la respiration difficile. Parmi cinq masques chirurgicaux achetés en pharmacie, un seul en était réellement un, d'après des tests en laboratoire. Cela était cependant déjà clair après l'inspection des certificats et des normes sur l'emballage. Enfin, les quatre masques jetables du supermarché étaient quant à eux tous conformes. L'un d'entre eux répondait même aux normes relatives aux masques buccaux chirurgicaux. Test Achats préconise désormais des règles plus strictes pour les fabricants ainsi qu'un contrôle de qualité accru. "Par ailleurs, le consommateur a droit à des informations claires et correctes au sujet du type de masque qu'il achète et à sa qualité", estime l'association de consommateurs. (Belga)