Des représentants de l'administration communale, du CPAS, de la police locale et des pompiers ont déposé des fleurs, vers 11h00, au pied d'un mur commémoratif, en mémoire des victimes. Le 23 janvier 2009, dans la crèche Fabeltjesland, Kim De Gelder avait tué deux bébés et une femme de 54 ans. Il avait également reconnu l'assassinat d'une septuagénaire, commis quelques jours plus tôt, le 16 janvier, à Vrasene. La cour d'assises de Gand l'avait condamné le 22 mars 2013 à la prison à perpétuité pour quatre assassinats et 25 tentatives d'assassinat. Le dernier dossier sur le plan civil le concernant sera traité le 15 février prochain. Il abordera les dommages et intérêts pour l'une des nounous, qui s'était effondrée durant le procès, auquel elle n'avait pas été en mesure de venir témoigner. Ceux-ci n'ont en effet pas encore été fixés de façon définitive. (Belga)

Des représentants de l'administration communale, du CPAS, de la police locale et des pompiers ont déposé des fleurs, vers 11h00, au pied d'un mur commémoratif, en mémoire des victimes. Le 23 janvier 2009, dans la crèche Fabeltjesland, Kim De Gelder avait tué deux bébés et une femme de 54 ans. Il avait également reconnu l'assassinat d'une septuagénaire, commis quelques jours plus tôt, le 16 janvier, à Vrasene. La cour d'assises de Gand l'avait condamné le 22 mars 2013 à la prison à perpétuité pour quatre assassinats et 25 tentatives d'assassinat. Le dernier dossier sur le plan civil le concernant sera traité le 15 février prochain. Il abordera les dommages et intérêts pour l'une des nounous, qui s'était effondrée durant le procès, auquel elle n'avait pas été en mesure de venir témoigner. Ceux-ci n'ont en effet pas encore été fixés de façon définitive. (Belga)