Exilé aux Etats-Unis depuis 1999, Fethullah Gülen est accusé par Recep Tayyip Erdogan d'avoir initié la tentative de coup d'Etat du 15 juillet en Turquie, qui a été mise en échec. Dans l'éditorial, il réfute une nouvelle fois ces accusations, condamne le coup d'Etat manqué et rappelle qu'il a toujours été opposé à la violence. Il s'inquiète aujourd'hui de la stratégie du président turc, qui "soumet les Etats-Unis à un chantage en menaçant de réduire son soutien à la coalition contre le groupe Etat islamique". "Son objectif: obtenir mon extradition, malgré l'absence de preuve crédible et sans aucune perspective d'un procès équitable", écrit l'ancien imam, âgé de 75 ans. "La tentation de donner à M. Erdogan tout ce qu'il veut est compréhensible", explique-t-il. "Mais les Etats-Unis doivent y résister." Fethullah Gülen dénonce "l'évolution du gouvernement Erdogan vers une dictature" et s'inquiète de ses effets sur la société turque. Pour préserver la paix et la démocratie au Moyen-Orient, "les Etats-Unis ne doivent pas céder à un autocrate qui est en train de profiter d'une tentative de putsch pour réaliser son propre coup d'Etat au ralenti", exhorte l'opposant turc. (Belga)

Exilé aux Etats-Unis depuis 1999, Fethullah Gülen est accusé par Recep Tayyip Erdogan d'avoir initié la tentative de coup d'Etat du 15 juillet en Turquie, qui a été mise en échec. Dans l'éditorial, il réfute une nouvelle fois ces accusations, condamne le coup d'Etat manqué et rappelle qu'il a toujours été opposé à la violence. Il s'inquiète aujourd'hui de la stratégie du président turc, qui "soumet les Etats-Unis à un chantage en menaçant de réduire son soutien à la coalition contre le groupe Etat islamique". "Son objectif: obtenir mon extradition, malgré l'absence de preuve crédible et sans aucune perspective d'un procès équitable", écrit l'ancien imam, âgé de 75 ans. "La tentation de donner à M. Erdogan tout ce qu'il veut est compréhensible", explique-t-il. "Mais les Etats-Unis doivent y résister." Fethullah Gülen dénonce "l'évolution du gouvernement Erdogan vers une dictature" et s'inquiète de ses effets sur la société turque. Pour préserver la paix et la démocratie au Moyen-Orient, "les Etats-Unis ne doivent pas céder à un autocrate qui est en train de profiter d'une tentative de putsch pour réaliser son propre coup d'Etat au ralenti", exhorte l'opposant turc. (Belga)