Le colonel Ali Yazici, aide de camp de M. Erdogan depuis le 12 août 2015 et à ce titre un proche du président, faisait l'objet d'une demande de placement en garde à vue émise par le parquet d'Ankara, a indiqué Anadolu sans autre détail. Selon la chaîne d'information CNN-Türk, M. Yazici se trouvait à Ankara au moment de la tentative de putsch alors que M. Erdogan était en vacances à Marmaris, dans le sud-ouest, d'où il s'était ensuite rendu à Istanbul. Les autorités turques multiplient les coups de filet dans les rangs de l'armée et de la justice dans la foulée de la tentative de coup d'Etat, attribuée par M. Erdogan à son ancien allié devenu ennemi juré, le prédicateur Fethullah Gülen. Le ministre turc de la Justice, Bekir Bozdag, a indiqué dimanche matin qu'environ 6.000 personnes étaient en garde à vue. (Belga)

Le colonel Ali Yazici, aide de camp de M. Erdogan depuis le 12 août 2015 et à ce titre un proche du président, faisait l'objet d'une demande de placement en garde à vue émise par le parquet d'Ankara, a indiqué Anadolu sans autre détail. Selon la chaîne d'information CNN-Türk, M. Yazici se trouvait à Ankara au moment de la tentative de putsch alors que M. Erdogan était en vacances à Marmaris, dans le sud-ouest, d'où il s'était ensuite rendu à Istanbul. Les autorités turques multiplient les coups de filet dans les rangs de l'armée et de la justice dans la foulée de la tentative de coup d'Etat, attribuée par M. Erdogan à son ancien allié devenu ennemi juré, le prédicateur Fethullah Gülen. Le ministre turc de la Justice, Bekir Bozdag, a indiqué dimanche matin qu'environ 6.000 personnes étaient en garde à vue. (Belga)