Dans une vidéo prise sur un pont sur le Bosphore, à Istanbul, apparaît notamment le cadavre d'un soldat couvert de sang. "Nous en avons tués quatre, nous sommes occupés à tuer le cinquième", déclare l'auteur de la vidéo. Des cris de "Dieu est grand" et "mécréant" peuvent également être entendus. Selon le journal local Sozcu, une foule a par ailleurs tranché la gorge d'un militaire. Des photos présentent aussi des soldats roués de coups. La conscience que les soldats avaient de participer à un coup d'Etat n'est pas encore claire. (Belga)

Dans une vidéo prise sur un pont sur le Bosphore, à Istanbul, apparaît notamment le cadavre d'un soldat couvert de sang. "Nous en avons tués quatre, nous sommes occupés à tuer le cinquième", déclare l'auteur de la vidéo. Des cris de "Dieu est grand" et "mécréant" peuvent également être entendus. Selon le journal local Sozcu, une foule a par ailleurs tranché la gorge d'un militaire. Des photos présentent aussi des soldats roués de coups. La conscience que les soldats avaient de participer à un coup d'Etat n'est pas encore claire. (Belga)