Deux juges de la Cour constitutionnelle turque avaient déjà été arrêtés samedi, tout comme dix collaborateurs du Conseil d'Etat et cinq membres du Haut conseil des juges et procureurs. En outre, 2.745 des quelque 15.000 juges du pays avaient été relevés de leur fonction. D'après Mustafa Karadag, le dirigeant du syndicat des juges Yargiclar, cette mesure ne concerne pas seulement des partisans présumés des putschistes mais également ceux qui se montrent trop critiques envers le président Erdogan et qui n'ont rien à voir avec la tentative de coup d'Etat. (Belga)

Deux juges de la Cour constitutionnelle turque avaient déjà été arrêtés samedi, tout comme dix collaborateurs du Conseil d'Etat et cinq membres du Haut conseil des juges et procureurs. En outre, 2.745 des quelque 15.000 juges du pays avaient été relevés de leur fonction. D'après Mustafa Karadag, le dirigeant du syndicat des juges Yargiclar, cette mesure ne concerne pas seulement des partisans présumés des putschistes mais également ceux qui se montrent trop critiques envers le président Erdogan et qui n'ont rien à voir avec la tentative de coup d'Etat. (Belga)