Les équipes de police ont mené simultanément des descentes contre les sièges de 44 compagnies dans les quartiers conservateurs d'Üsküdar et d'Ümraniye, sur la rive asiatique de la mégapole, a précisé l'agence. Des procureurs ont émis un total de 120 mandats d'arrêt dans le cadre de cette rafle, souligne Anadolu, sans préciser quelles sociétés sont dans le collimateur de la justice. Les autorités turques ont lancé une purge massive après le coup d'Etat avorté, arrêtant plus de plus de 35.000 personnes soupçonnées de sympathie pour le prédicateur. Des dizaines de milliers de fonctionnaires ont été renvoyés ou suspendus. Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan, qui vit en exil volontaire aux Etats-Unis depuis 1999, nie toute implication dans le coup de force. Lundi, la police a arrêté 136 avocats et autres employés de justice dans les principaux tribunaux d'Istanbul. (Belga)

Les équipes de police ont mené simultanément des descentes contre les sièges de 44 compagnies dans les quartiers conservateurs d'Üsküdar et d'Ümraniye, sur la rive asiatique de la mégapole, a précisé l'agence. Des procureurs ont émis un total de 120 mandats d'arrêt dans le cadre de cette rafle, souligne Anadolu, sans préciser quelles sociétés sont dans le collimateur de la justice. Les autorités turques ont lancé une purge massive après le coup d'Etat avorté, arrêtant plus de plus de 35.000 personnes soupçonnées de sympathie pour le prédicateur. Des dizaines de milliers de fonctionnaires ont été renvoyés ou suspendus. Gülen, bête noire du président Recep Tayyip Erdogan, qui vit en exil volontaire aux Etats-Unis depuis 1999, nie toute implication dans le coup de force. Lundi, la police a arrêté 136 avocats et autres employés de justice dans les principaux tribunaux d'Istanbul. (Belga)